Un baht fort responsable de la baisse du nombre de touristes

Les chiffres du tourisme en Thaïlande baissent depuis les trois derniers mois, contre toute attente et également par rapport aux chiffres de l’année précédente. Le jeu du ‘à qui la faute’ ne fait que commencer.

Le responsable de la TAT (L’Autorité du Tourisme de Thaïlande), Yuthasak Suphasorn, met en cause la forte valeur du baht pour expliquer ces qui mettent à mal les prévisions touristiques. Il indique que les visiteurs européens font de plus en plus attention à leur argent et que les compagnies touristiques thaïes regardent maintenant l’Inde pour maintenir la croissance.

C’est la première fois que quelqu’un de la TAT indique que le baht peut avoir de tels effets sur l’industrie touristique, et il est certain que cela va faire des vagues au sein du gouvernement.

Les médias thaïs ont aussi avancé les pistes du Brexit, de la guerre commerciale entre les USA et la Chine ou encore de la récession imminente en occident comme des facteurs contribuant à cette situation.

Yuthasak s’exprimait auprès de Daily News indiquant que les chiffres des arrivées touristiques lors du premier semestre atteignaient 20 millions, donc moins qu’escompté. Pour voir les choses du bon côté, les revenus touristiques des visiteurs étrangers ont atteint les B1,000 milliards, et ceux des visiteurs nationaux les 560 milliards – ce qui est acceptable compte tenu de la situation économique mondiale.

Yuthasak a indiqué que les agences de voyage européennes avaient dû augmenter leurs prix de 10 à 20 pourcents, poussant ainsi les voyageurs européens à chercher des destinations moins chères. Il a également précisé que les voyageurs européens visitant la Thaïlande faisaient plus attention à leurs dépenses car ils obtiennent moins de bahts lorsqu’ils changent de l’argent.

Le nombre de touristes chinois a également diminué depuis Janvier avec notamment un chute de 9% en Avril et en Mai, après une baisse mensuelle de 10 à 20 pourcents au cours du deuxième semestre 2018, baisse attribuée à la catastrophe du Phoenix à Phuket.

Yuthasak a tout de même tenu à rester positif en signalant prévoir des revenus touristiques de B3,400 milliards cette année avec entre 40 et 45 millions de visiteurs en 2019. Cela constituerait une augmentation par rapport aux 38.5 millions de visiteurs de l’an dernier.

Mais statistiquement pour atteindre ces chiffres, la Thaïlande, qui semble ne pas avoir de solution immédiate, devra connaître une forte augmentation du tourisme au cours du deuxième semestre, ce qui selon les tendances actuelles est très peu probable étant donné la saison humide.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr